Catégories
Uncategorized

ROI et NPV (retour sur investissement et net present value)

   Le retour sur investissement (ROI: return on investment, retour sur investissement) est un calcul visant à démontrer, qu’après un certain temps, l’investissement que vous réalisez va vous rapporter beaucoup plus que ce que vous dépensez.

Pour le quantifier, trois principales entités entrent en jeu:

  • le facteur temps
  • le montant de l’investissement
  • le gain réalisé

Le gain réalisé

Le gain réalisé correspond aux économies que vous allez réaliser grâce à votre investissement: il peut s’agir d’un gain en productivité, d’une réduction des dépenses et achats, d’une augmentation de vos ventes rentables.

Par exemple , un logiciel peut vous permettre de passer deux fois moins de temps sur une activité. Le coût de votre activité est donc réduit de moitié dès que vous êtes formés et l’utilisez. Ou encore, un progiciel permet de réduire de 10% les temps de coordination d’une équipe de 100 personnes (*). Alors, chaque personne dégage 1 dixième de son temps pour ses activités principales. L’économie réalisée correspond au travail à temps plein de 10 personnes, qui peuvent dès lors se concentrer pleinement sur leur cœur de métier.

L’investissement

Le montant de l’investissement peut se décomposer en deux principaux paramètres : le CAPEX (coût ponctuel) et l’OPEX (coût récurrent). Par exemple si on achète un logiciel 100 000 € en CAPEX, on aura un OPEX de 20 000 € par an au titre de la maintenance évolutive, corrective, et du support qui est proposé. Ou encore si on loue un logiciel 5 000 € par mois (SaaS), maintenance et support inclus, il n’y a pas de CAPEX. Enfin si on achète un meuble neuf, il n’y a quasiment pas d’OPEX (hormis le temps que l’on passera à l’entretenir).

Le facteur temps

L’échelle de temps est ponctuée par le lancement du projet et le point mort, comme l’illustre le schéma ci-dessous:

Jean-Michel Lucas 18 mai 2018 ROI et NPV

A inflation nulle, le retour sur investissement (ROI) commence donc à opérer après le point mort, c’est à dire le moment d’équilibre entre l’argent investi et les économies réalisées.

Quant au NPV (net present value), il s’agit simplement de se dire: en cas de statut quo, donc si vous retardez votre investissement, vous décalez le point mort et décalez donc d’autant l’encaissement des gains nets cumulés réalisables.

Jean-Michel Lucas

©2018-2024

(*) lire mon article : Tableurs, solution durable ?

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. »
Jean de La Fontaine